Connexions des Prieurés:

Dimanche 06 décembre 2020 : 2ème dimanche de l’Avent. Feuillet spécial sur la lettre pastorale « Devenir chrétien » de notre Père Evêque, Mgr Guy Harpigny.

Chères amies, Chers amis,
Notre feuillet dominical de ce 06 décembre 2020 concerne essentiellement la lettre pastorale de notre Père Evêque, Mgr Guy Harpigny. Si la liturgie de la Parole de ce jour nous convie à garder espérance et à accueillir la grâce de la conversion véritable, notre Evêque, dans sa lettre pastorale, n’en fait pas moins l’expression d’un sentiment profond qui habite son cœur de pasteur de notre diocèse de Tournai.
En effet, en ce temps d’épreuve de pandémie, il nous invite à un regard différent du réel en acceptant ce qui nous arrive comme passager et non comme une impasse insurmontable au point d’en rechercher des coupables ou de nous plonger dans le désespoir. C’est au contraire un moment où chacun de nous devra offrir les atouts qui sont les siens pour contribuer à l’éradication de ce virus. Sans être tous des scientifiques ni des membres du personnel soignant à qui nous devons beaucoup de gratitude pour leurs nobles services, nous pouvons, à notre niveau, par des gestes barrières si simples, contribuer à briser la chaine de contamination et à collaborer à
l’éradication de ce fléau.
Toutefois, même sous confinement, nous ne pouvons nous empêcher de poser des actes qui traduisent notre foi et expriment notre amour et solidarité vis-à-vis des personnes en difficultés. Mgr l’Evêque nous aide à approfondir différents paramètres appelant notre implication en tant que chrétiens. Profitons donc de ce temps de l’Avent pour nous remettre en route dans la prière et pour agir en faveur des pauvres.
Je vous laisserai découvrir par vous-même la profondeur du message de notre Evêque. En union de prière les uns pour les autres.

Blaise AFWANISU,
Votre curé.

Liturgie de la Parole de ce dimanche :

  • 1ère lecture : Is 40, 1-5.9-11 : « Dans le désert, préparez le chemin du
    Seigneur, tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu ».
  • Psaume 84 (9ac-10, 11-12, 13-14) : « Fais-nous voir, Seigneur, ton amour, et donne-nous ton salut »
  • 2ème lecture : 2P 3,8-14 : « Le Seigneur prend patience envers vous, car il ne veut pas en laisser quelques-uns se perdre, mais il veut que tous parviennent à la conversion ».
  • Évangile : Marc, 1, 1-8 : Ecoutons l’appel du Baptiste à préparer les cœurs afin d’accueillir la grâce de Dieu à Noël et chaque jour de notre vie.

Commencement de l’Evangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu. Il est écrit dans Isaïe, le prophète : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour ouvrir ton chemin. Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Alors Jean, celui qui baptisait, parut dans le désert. Il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés. Toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain, en reconnaissant publiquement leurs péchés. Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Il proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

Méditons ensemble

“Une voix crie dans le désert…” Comme vous le savez cette expression, devenue proverbiale, signifie que personne n’écoute. Et pourtant, nous dit l’évangéliste, les foules venaient à Jean et se faisaient baptiser par lui dans les eaux du Jourdain.
Voilà bien l’étonnant ! Cette voix qui crie ”dans le désert” se fait entendre des foules et les provoque à la conversion. Mais il est vrai que ce n’est pas n’importe quelle voix ! C’est celle du Baptiste, saisi par l’Esprit Saint dès avant sa naissance, l’homme du désert, dépouillé de tout, qui ne possède que la Parole, ou plutôt qui est possédé par la Parole de Dieu. Voilà pourquoi sa voix porte, par delà le désert, jusqu’au cœur de ses
contemporains.
En réalité, ce n’est pas la voix de Jean-Bapiste, mais la Parole qu’il proclame qui rejoint le cœur des humains. La Parole venue de Dieu qui a fait irruption en sa vie et dont il est désormais le porteur et le témoin. Jean n’est même qu’une bouche qui crie (c’est ainsi que le représente le peintre Arcabas). Une bouche qui prête sa voix à la Parole : « Je suis la voix de Celui qui crie dans le désert. » dira-t-il en Jn 1, 19 quand on lui demande de décliner son identité. Et tandis que les discours et les grandes déclarations des puissants de ce monde se perdent au milieu du vacarme et des agitations stériles du monde, la voix de Jean-Baptiste retentit et permet aux cœurs assez disponibles de pouvoir être atteints par la Parole de Dieu. Car les foules qui viennent à lui pour se faire baptiser ne recherchent pas de beaux sermons, mais le pardon de leurs péchés.
Dans ce monde clos sur lui-même, sur ses violences, ses injustices et ses drames (monde de toutes les époques et de toutes les générations — le nôtre tout autant que celui de Jean-Baptiste) retentit la Parole de Dieu. Et même si les hommes cherchent par tous les moyens à étouffer la Parole, cette Parole ne peut être réduite au silence car elle seule est capable de sauver l’humanité de ses pulsions de néant et de mort et de la faire accéder à sa véritable dignité et à la liberté. Voilà ce que l’Evangile nous révèle ainsi comme leçon permanente valable tout au long des siècles et jusqu’à aujourd’hui(…).

(Extrait de l’homélie du dimanche 10 décembre 2017 du Père Jean-Marc Dom de l’Abbaye d’Acey)

Prions : Merci, Dieu de la nouveauté

Merci, Seigneur pour cet avenir meilleur,
pour cette joyeuse nouvelle que tu ne cesses de nous rappeler
par les prophètes d’hier et d’aujourd’hui.
Seigneur Dieu, toujours fidèle et patient,
nous te remercions de nous accorder le temps nécessaire
pour que nos espoirs rejoignent tes attentes.
Tu es fidèle à ta promesse inouïe de nous accorder
un ciel nouveau et une terre nouvelle,
en Jésus, ton Fils unique, ta parole vivante.
Seigneur Dieu, source de toute nouveauté,
nous te remercions de nous proposer de préparer avec toi
le chemin de la venue de Jésus parmi nous.
Plonge-nous tout entiers dans ton Esprit,
Toi, le Dieu des commencements et de la nouveauté,
et donne-nous des cœurs généreux et ouverts,
adaptés à l’avenir que tu nous prépares. Amen.

(Prière de Normand Provencher, tirée dans Prions en Eglise, n°408)

Les brèves de notre UP

  • La liste de nos Eglises ouvertes s’étend : L’Eglise Notre Dame du Sacré-Cœur de Bois des Nauwes (Tous les jours de 9h00 à 16h00) ; L’Eglise Sainte Vierge d’Arquennes (Tous les dimanches de 10h00 à 16h00) ; Eglise Saint Martin de Petit Roeulx-lez-Nivelles (ouverte que pendant les offices).
  • Le saviez-vous ? Les Sœurs Servites quittent Jolimont pour la maison de repos « Les Buissonnets » à Saint-Vaast. Un article de Jean-Marie Lewillon, à découvrir dans notre prochain feuillet.
  • Depuis de nombreuses années, l’Association ST Vincent de Paul (Manage-Piéton- Seneffe) se mobilise pour les familles et les personnes en difficulté. Sans vos dons, nous ne pouvons pas vivre ! Cette année particulière ne peut pas nous freiner dans nos actions ! Merci tant de fois pour votre générosité !


Sans attestation fiscale :
Société St Vincent de Paul de Seneffe : BE37 7320 4374 4728
Société ST Vincent de Paul de Piéton : BE98 7512 0611 0993
Société St Vincent de Paul de Manage : BE65 3701 0278 2196
Avec attestation fiscale (au moins 40 euros) : 60 % abattement fiscal (en 2020)
Société St Vincent de Paul Bruxelles : BE02 3100 3593 3940
Communication : Soit : Conférence Seneffe ; Conférence Piéton ; Conférence Manage

  • La collecte du 3ème dimanche de l’Avent (12 et 13 décembre 2020) est dédiée à l’Action Vivre Ensemble. Aucune célébration n’étant admise, votre geste de générosité peut être directement offert à :
    Vivre Ensemble
    Rue du Gouvernement Provisoire, 32
    1000-Bruxelles
    BE91 7327 7777 7676

Ils nous ont quittés…

Funérailles à Chapelle : Antonio Ciccone, 90 ans ; Benoît Dooremont, 56 ans ; Michelina
Zanca, 83 ans ; Bernadette Masse, 80 ans
Funérailles à Feluy : Lucie Rosy, 82 ans
Funérailles à Seneffe : Marie-Louise Comble, 92 ans
Funérailles prévues lundi 07 décembre 2020 à 09h30 à Chapelle : Lucette Swimberghe Funérailles prévues lundi 07 décembre 2020 à La Hestre: Josée Declercq

Un Petit conte de Noël : ANTOINE, BIENHEUREUX THEOLOGIEN

La fébrilité des fêtes de Noël est déjà parmi nous. Antoine, 5 ans, est tout heureux ce jour-là : la famille a décidé de sortir les petits santons pour préparer la crèche. Joseph, Marie l’âne gris et le bœuf costaud sont placés dans la paille, entourant la mangeoire vide. Les bergers et leurs moutons, un peu à l’écart, sont en marche.
« Et le petit Jésus » ?, s’inquiète Antoine auprès de ses parents qui lui expliquent qu’il faut attendre la nuit de Noël pour déposer le nouveau-né de la crèche.
Mais l’enfant ne peut imaginer laisser vide le centre de la scène. Il s’enfuit dans sa chambre pour redescendre aussitôt avec un petit crucifix en bois… Qu’il dépose doucement dans la mangeoire.
Antoine ! Bienheureux théologien ! Quel beau raccourci, quelle vive compréhension du mystère de l’incarnation : de la crèche à la croix, Jésus nous est donné ! (Journal « La Croix »).

Découvrons la lettre pastorale de notre Evêque: https://www.diocese-tournai.be/site_content/2-actualites/4450-lettre-pastorale-pour-le-temps-de-l-avent.html

Joyeux temps de l’Avent et bonne route vers Noël !