Connexions des Prieurés: Dimanche 13 décembre 2020 : 3ème dimanche de l’Avent.

Chères amies,
Chers amis,
Pendant que je m’apprêtais à vous transmettre le feuillet de ce dimanche, m’est parvenu le communiqué du vicaire général de notre diocèse annonçant un léger assouplissement du confinement pour les célébrations religieuses publiques dès ce week-end. Ce qui pour nous constitue déjà un soulagement dans la mesure où nos paroisses peuvent à nouveau accueillir des fidèles pour les célébrations eucharistiques et pour des moments de prière et de méditation dans le respect des mesures
sanitaires en vigueur.
Mais attention, cet assouplissement limite à 15 le nombre maximum des personnes autorisées (enfants de moins de 12 ans non compris). Dès lors, il devient peu évident de déterminer sans patience ni pédagogie les critères de discernement en vue de l’admission des personnes à nos célébrations. En EAP, nous essayerons d’y réfléchir en toute urgence et de vous faire parvenir quelques suggestions pratiques, en même temps que nous essayerons de réorganiser le planning des messes en tenant compte de cette nouvelle exigence.
Toutefois, pour ces 12 et 13 décembre, étant donné que les célébrations peuvent déjà reprendre suivant le dernier planning d’avant le confinement, notamment pour Seneffe et Sainte Barbe à 18h00 de ce samedi 12, pour Saint Gilles, La Hestre, Godarville à 9h30 du dimanche 13 et pour Chapelle, Bois d’Haine et Arquennes à 11h00 du dimanche13, si les personnes-relais des clochers concernés peuvent prévenir les organistes et
sacristains et veiller à organiser la célébration avec le nombre requis des personnes. Il ne me reste plus qu’à vous rassurer de mes prières.

Blaise AFWANISU,
Votre curé.

Liturgie de la Parole:

  • 1ère lecture : Is 61, 1-2a.10-11 : « Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon
    âme exulte en mon Dieu ».
  • Cantique : Lc 1,46b-48,49-50,53-54: « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !»
  • 2ème lecture : 1Th 5,16-24 : « Que votre esprit, votre âme et votre corps soient tout entiers gardés sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus- Christ».
  • Évangile : Jean, 1, 6-8.19-28 : Le témoignage de Jean-Baptiste.

Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.
Voici le témoignage de Jean, quand les juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? » Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. » Ils lui demandèrent : « Alors, qu’en est-il ? Es-tu le prophète Elie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. » Alors ils lui dirent : «Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. » Or ils avaient été envoyés de la part des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Elie, ni le Prophète ? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ; c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. » Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.

Méditons…


Il y a de la joie dans les textes de ce dimanche. D’ailleurs dans la liturgie pré- conciliaire, le chant d’entrée commençait par« Gaudeamus » : « Soyons dans la joie » comme nous l’écrit Paul dans la deuxième lecture. Isaïe n’est pas en reste dans la première: «je tressaille de joie ». Qu’est-ce qui peut bien enthousiasmer ces fous de Dieu ? C’est que l’un a priori et l’autre à posteriori ont découvert quelqu’un au milieu d’eux qu’ils ne connaissaient pas. Et Jean le Baptiste est ce dernier coup de clairon du premier testament et le premier du nouveau qui annonce la Bonne Nouvelle: Au milieu de vous se tient Celui que vous ne connaissez pas et je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales ». Il invite les foules à se convertir et de se faire baptiser dans le Jourdain en signe de conversion. Jean a du succès auprès de la foule. Un tel succès que les autorités de Jérusalem s’inquiètent et se déplacent pour faire un contrôle d’identité!! Avec quelle permission fais-tu cela ? Serais-tu par hasard Elie ou un grand prophète ?
Jean les envoie dans les roses. Il n’est pas venu en son propre nom; il est là pour indiquer le messie! Or, c’est ici que commence la méprise, le malentendu sur la personne du messie et cela est allé en grandissant. Ils attendaient un messie investi de pouvoir royal, brillant et voilà qu’on retrouve quelqu’un qui se met dans le rang des simples mortels. On ne s’attendait pas à le trouver là ! Lorsque Dieu envoie son Messie, on le prie de se conformer à l’image que nous faisons de Lui. Or la conversion demandée est de nous adapter à Dieu au lieu de l’adapter à nous; le servir au lieu de nous en servir.
On comprend la stupeur des officiels de la religion. Ils avaient délimité la zone de parachutage et voilà que le Messie que Dieu nous envoie tombe en dehors. Pire encore : il tombe dans le camp adverse!! S’il était tombé juste dehors, on aurait pu le récupérer. Mais il commence sa carrière au milieu de gens douteux qui se pressent autour de Jean. Lui qui n’est pas pécheur mais qui vient porter le péché du monde, il commence par se mêler aux pécheurs pour les aider à en sortir.
Finalement, toute la vie de Jésus va ressembler à ce prologue. On le trouvera davantage chez les rejetés, les malades, les pauvres que chez les nantis et les piliers d’église !
Jésus est au milieu de nous, son Eglise, sa communauté! Le connaissons-nous vraiment? Est-ce que nous lui ressemblons ? Est-ce que nous le croyons, nous l’aimons assez pour devenir inventifs comme Lui ? Dieu ne cesse d’inventer des nouveaux plans pour sauver les hommes. Et nous ? Nous cultivons souvent nos saintes habitudes comme des choux congelés et sans cesse resservis, (« crambe semper repetita » disait Juvenal) même si ! on risque l’indigestion. Dieu est amour, Lui, et du coup il invente sans cesse. Nous sommes tellement plus vieux que Dieu!
Et si, en particulier durant ce temps d’Avent, nous empruntions le chemin de Jésus, je veux dire celui qui mène aux autres, qui sont près de moi et que je ne connais pas : mon conjoint, mon voisin, mon collègue, ceux et celles que j’ai classés définitivement parce qu’ils ont été en prison, parce qu’ils ont une peau, une éducation, des idées autres que les miennes.
Préparer Noël, c’est accepter que Dieu fasse irruption dans nos vies par les autres, même s’ils nous bousculent, nous dérangent et nous font revoir nos jugements. Rappelons-nous que ce tu fais aux moindres d’entre les miens, c’est à Moi que tu le fais, car Je suis au milieu de vous. Donc, «tu n’es pas plus près de Dieu que ne l’est de ton voisin ».

(Homélie de Gérard Laleman, prêtre barnabite)


Si telle était notre prière… : L’épidémie du bien
Soyez, chacun de vous, une parcelle, une étincelle de cet amour. Rendez-le contagieux, radioactif.
Organisez l’épidémie du bien.
Qu’elle contamine le monde ! (…)
Oui, organisons l’épidémie du bien !
Alimentons ses réactions en chaîne !
Et méprisons tout ce qui renie, abaisse, avilit (…).
Nous voulons la « Paix » dans l’amour, par amour.

(Raoul Follereau, « La civilisation des feux rouges » Flammarion, 1969, pp.97-98).

Les brèves de notre UP

  • La récolte de vivres non périssables pour les colis de Noël a commencé ! Chaque clocher de l’Unité aura à cœur de réunir ceux-ci (panier dans chaque église) pour les personnes défavorisées.
    Les trois équipes de St Vincent de Paul vous remercient à l’avance ! « C’est Noël, il est grand temps d’allumer les étoiles » !
  • La collecte du 3ème dimanche de l’Avent (12 et 13 décembre 2020) étant dédiée à l’Action Vivre Ensemble, votre geste de générosité peut également être directement offert à :
    Vivre Ensemble
    Rue du Gouvernement Provisoire, 32 1000-Bruxelles
    BE91 7327 7777 7676
  • Ils nous ont quittés…
    Funérailles à Chapelle : Lucette Swimbergen, Pasquale Marzetti, Pietro Spampinato et Aldo Ricca
    Funérailles à Seneffe : Rolande Daout et Marguerite Wilmotte Funérailles à La Hestre: Josée Declercq
    Accompagnement au départ chez les Pompes funèbres du centre :
    et Rita Dalcin
    Accompagnement au départ chez SOS-Décès : Jean-Luc Leurart
    Francesca Lamonaca

Fervent temps de l’Avent dans l’attente de l’Emmanuel !