Unité Pastorale des Prieurés

Célébrations

Eucharistie dominicale

Le sacrement de l’Eucharistie signifie en grec « action de grâce ».

L’eucharistie, la messe est l’ultime testament de Jésus au soir de sa mort.

L’eucharistie rend « réellement présent » à travers le pain et le vin Celui qui réalise l’Alliance de l’Homme avec Dieu.

Chaque dimanche et lors des grandes fêtes, l’Eglise se rassemble pour célébrer le Seigneur en faisant mémoire de sa mort et de sa résurrection.

La messe du dimanche est un grand moment de la vie des chrétiens.

A chaque Eucharistie, le Seigneur Dieu rassemble son peuple – l’Eglise – pour écouter sa Parole et pour faire communier les chrétiens à sa vie et à la vie des autres en leur offrant le pain et le vin de l’Eucharistie.

L’Eucharistie est prophétique. Elle dénonce les fausses promesses.
Elle conduit dans la joie à la Vie, à la vraie vie, celle qui ne déçoit pas.
L’Eucharistie est vraiment Bonne Nouvelle pour l’homme de notre temps
P. RICARD

Baptême

Vous souhaitez faire baptiser votre enfant ?

Vous êtes jeune ou adulte et vous désirez recevoir ce sacrement ?

Cette démarche est possible à tout âge.

Elle suppose un cheminement adapté pour chacun ainsi qu’un accompagnement personnel ou en groupe afin de découvrir en profondeur le sens de cet engagement en Eglise.

Etapes de la démarche pour le baptême des petits enfants

Inscription au cours d’une réunion d’information organisée soit à l’église de Chapelle soit à l’église des Prieurés Place Albert Ier, 13 à Fayt-Lez-Manage.

Il est possible de solliciter une visite d’un membre de la Communauté au domicile pour la préparation de la célébration.

Célébration du baptême.

Baptême des enfants en âge scolaire

Renseignements et inscription auprès du père Sultana.

Baptême et confirmation des adultes et des jeunes de plus de 16 ans.

Pour préparer ces différentes étapes, un accompagnement est prévu au sein de l’Unité des Prieurés, en lien avec André Gouverneur (064/44.35.95.) ou avec le père B. Sultana.

Confirmation

La confirmation est le sacrement par lequel Dieu se confirme dans notre histoire humaine.

Le sacrement est conféré normalement par l’évêque qui, par sa présence, manifeste le lien avec la communauté diocésaine. Chaque confirmand est invité à expérimenter l’action de l’Esprit Saint dans sa vie et la vie de l’Eglise.

Mariage

Se marier à l’Eglise, c’est entrer dans la dynamique d’alliance que Dieu fait par amour avec l’humanité.

Se marier à l’Eglise c’est vouloir vivre son alliance conjugale dans cette dynamique avec l’aide de Dieu.

Se marier à l’Eglise, c’est vouloir vivre l’amour avec son conjoint comme Christ, dans le don total de soi-même et toute sa vie.

Etapes de la démarche :

Prendre rendez-vous au moins cinq mois avant la date prévue.

  • Inscription au secrétariat.
  • Rencontre avec le Curé
  • Rencontre avec le célébrant.
  • Célébration du mariage

Réconciliation

Tes péchés sont pardonnés

Cette phrase, Jésus l’a dite à maintes reprises à des hommes et des femmes de son temps. Il nous la redit aujourd’hui lorsque nous nous tournons vers lui pour lui confier ce qui nous pèse.

Le pardon libère, l’amour de Dieu redonne vie, remet debout, relève.

Par le sacrement de la réconciliation (appelé aussi confession) l’Eglise nous propose de vivre cette expérience de libération intérieure et de conversion de tout notre être.

Le sacrement de réconciliation est une rencontre avec Dieu qui se réalise par le moyen d’une rencontre avec un prêtre. On regarde sa vie devant Dieu en pensant à son amour miséricordieux. Cette rencontre nous transforme spirituellement.

Des célébrations sont organisées à l’approche des grandes fêtes. Au cours de cette année de la miséricorde, un prêtre est disponible pour l’écoute et la confession tous les jeudis de 14 à 15:00 à l’église de la Hestre et de 17:00 à 18:00 à l’église de Bois d’Haine (à partir de février 2016). Pour un rendez-vous en dehors de ces heures de permanences, n’hésitez pas à consulter la page suivante : Prêtres et Diacre

Onction des malades

Au long de sa vie terrestre, Jésus a toujours manifesté aux malades un amour de prédilection, même et surtout quand ils étaient rejetés par la société de leur époque (comme les lépreux…). En guérissant certains d’entre eux, il disait à tous sa sollicitude.

Ils ont toujours une place privilégiée dans la communauté des chrétiens. De nombreux services et mouvements d’Eglise leur sont consacrés.

A ceux qui sont qui en manifestent le désire, Dieu, par le ministère de l’Eglise, propose le sacrement du réconfort : l’onction des malades.

Ce sacrement, longtemps appelé, de façon beaucoup trop restrictive, « extrême-onction », n’est pas réservé aux mourants, au contraire. Chacun peut le recevoir, et même plusieurs fois dans sa vie : chaque fois que, face à la lassitude et au découragement, dans l’épreuve de la maladie ou de la vieillesse, la personne a besoin d’un supplément de force que donne ce sacrement.

N’hésitez pas à faire appel à un des prêtres de notre unité pastorale.

Lors d’une admission en clinique, il est aussi possible de demander le passage d’un prêtre.

Funérailles

Au décès d’un baptisé, il est normal qu’une célébration à l’église exprime la foi en la Résurrection pour tous ceux et celles qui croient en Jésus-Christ.

L’Eglise est une grande famille et, lors du décès d’un de ses membres, elle tient à prier pour lui ainsi qu’à soutenir et à accompagner les personnes touchées par le deuil.

La foi chrétienne affirme que la mort n’est pas la fin de tout. La liturgie des funérailles célèbre la résurrection du Christ qui est passage de la mort à la vie. Elle vient dire à tous les baptisés qu’à sa suite, ils sont appelés à vivre une vie nouvelle en Dieu. Cette espérance inspire les prières entourant la mort d’un être cher.

Des membres de l’Unité Pastorale ont suivi une formation, au terme de laquelle, ils ont reçu mission, de notre Evêque, pour conduire les funérailles en l’absence de prêtre lorsque cela s’avère nécessaire.

Les pompes funèbres assurent l’accompagnement administratif et prennent contact avec le Secrétariat.

Messes recommandées

Comment faire dire une messe à une intention particulière ou en communion avec un défunt ?

Lorsqu’on demande la célébration d’une messe, on distingue l’intention de l’offrande, et on suggère une date.

Il suffit de préciser au prêtre ou au secrétariat l’intention en quelques mots : pour des jeunes mariés, des nouveaux prêtres, pour un défunt, un malade, pour un parent, un ami, pour soi-même, pour la vie du monde, pour la vie de l’Eglise… en action de grâces pour des noces d’or ou d’argent, pour une guérison, une paix retrouvée…

Il est aussi possible d’indiquer simplement « pour une intention particulière », lorsque la discrétion est souhaitée.

Le montant de l’offrande proposé par la conférence épiscopale est de 7,00 €. En aucun cas la grâce reçue ne dépendra de la somme versée. La date à laquelle la messe est demandée, peut être précisée, afin de pouvoir y être présent ou de s’y associer par la prière.

Il faut prendre contact avec le Secrétariat.

Bénédictions diverses

Dieu est celui que l’on bénit et celui qui bénit.

« Bénir : bien-dire (bene-dicere) signifie « dire du bien » de Dieu afin que, en le reconnaissant et en demandant son aide, il puisse nous donner ses dons, dans le vécu concret de notre existence chrétienne.

La bénédiction ne se réduit pas à un acte plus ou moins magique et ne peut pas être assimilée à une amulette.

Toute bénédiction manifeste la foi en la présence active de Dieu dans le monde et la victoire pascale du Seigneur Jésus. La bénédiction (de personnes, de la table, d’objets, de lieux) est donnée, accompagnée d’un signe déterminé, comme l’imposition des mains, le signe de la croix, l’aspersion d’eau bénite (qui rappelle le Baptême).

« Béni sois-tu, Seigneur notre Dieu »
Ps 40,14

Unité Pastorale des Prieurés

Place Albert Ier, 3
7170 Fayt-lez-Manage.

E-mail: info.prieures@gmail.com

Notre communauté

Notre Unité recouvre les communes de Chapelle-lez-Herlaimont, Manage et Seneffe. Composée de 16 paroisses pour environ 47000 habitants, elle est située dans la région du Centre.