Unité Pastorale des Prieurés

La messe qui prend son temps

Qu’est-ce que la messe qui prend son temps ?

La messe qui prend son temps est une messe qui veut donner son temps :

  • à Dieu : dans la prière silencieuse (20 minutes)
  • aux frères : dans le partage de notre méditation sur les textes liturgiques

« instruisez-vous en toute sagesse par des admonitions réciproques »                                                   Col 3,16

Mgr Rouet a ces paroles fortes, qui peuvent nous inspirer pour notre sujet :

« Il paraît clair qu’il faut revoir le mode de présence de notre Église au monde. Une parole qui vient d’en haut, qui n’est pas engagée dans un dialogue (…) ne peut être crédible; (…) Notre monde n’écoute que ce qui est prononcé à partir d’une véritable fraternité. Sans partage, il ne peut y avoir d’acquiescement vrai. Seulement du rejet. L’Église oublie parfois de se demander si elle est comprise. » (Mgr Albert Rouet).

Cette « messe qui prend son temps » (MT) est née dans l’église St Ignace, siège parisien de la communauté jésuite, mais on la retrouve un peu partout, en France (Lyon, Toulouse, Strasbourg, Marseille, Mulhouse, Pau et même à l’île Maurice) et en Belgique (Bruxelles, Mons, Liège ([1]), Mesvin ([2])…)

Le Cardinal Martini avait eu cette intuition qu’il faut permettre aux chrétiens de connaître et de prendre du temps avec la Parole de Dieu, car c’est la base de la vie chrétienne. Un article de Joséphine Bataille dans la revue « La Vie » du 8 janvier 2009 explique :

« La célébration se différencie d’une messe classique à partir du psaume. L’Evangile est d’abord lu par une voix sortie de l’assemblée, puis relu par chacun en silence. Commenté une dizaine de minutes par le célébrant, il est ensuite proclamé à l’ambon, avant d’être au cœur de 20 minutes de méditation personnelle. Puis chacun est invité à partager dans un petit groupe ce qui l’a « touché dans sa prière ». « Ça ne dure que quelques minutes, commente Olivier, fidèle à la MT depuis 5 ans, mais, pour moi, c’est aussi ce qui fait la différence : on a tous un petit mot à donner et à recevoir ».

Je reprends l’article de Mr l’abbé Paul Druet, prêtre auxiliaire de l’UP de Tournai-Est, dans la revue « Église de Tournai » de novembre 2013, à la page 529. Il explique qu’une équipe a pris la responsabilité de cette messe (mensuelle), qui veut « répondre à l’attente de ceux qui aspirent à vivre la messe autrement. Son originalité est d’offrir 20 minutes de silence pendant lesquelles chacun essaie de prier personnellement, à la place et dans l’attitude qui lui convient.

Cette célébration se déroule en 5 étapes :

  • écoute de la Parole de Dieu
  • prière personnelle
  • partage
  • eucharistie
  • temps d’amitié

À Tournai-Est, elle est organisée chaque mois dans une église différente de l’UP.

Ceux que cela intéresse peuvent consulter un article de Jean-Marc FURNON, sj, dans la revue « Christus » n°219 (juillet 2008), pp.342-349.

C’est une messe pour des jeunes ; début octobre 1999 ; parfois jusqu’à 300 personnes. Chaque dimanche soir des étudiants (1/4 de l’assemblée), des jeunes professionnels (la moitié) et d’autres personnes qui désirent s’y associer.

On peut lire aussi une analyse sociologique de la MT par Marie BALAS : « Des Exercices spirituels dans une eucharistie : la Messe qui prend son temps », La Maison-Dieu, septembre 2008.

« À Liège, depuis le 8 décembre 2008, Jean-Pierre Pire, doyen de Liège rive droite (Outremeuse) et Elisa di Pietro, récente coresponsable du SDJ (Service Diocésain des Jeunes), séduits par cette sympathique manière de faire qui nous plonge aux sources même de la célébration des premières communautés chrétiennes, se réjouissent d’accueillir des chrétiens de tous âges provenant de l’Unité pastorale, de toute la ville de Liège et parfois d’au-delà. » (Denis Joassart, dans Dimanche Express N°5, 5 février 2012).

Interéssé ? Les messes quui prennent leur temps sont présidées par le père Marc Cortembos.Rendez-vous sur la page de l’horaire des messes pour connaitre les dates de célébration.

[1] Liège-Outremeuse (église St Nicolas) : voir « Dimanche-Express » N°5 (février 2012)

[2] Mesvin : voir « Église de Tournai » Octobre 2013, p.467

Unité Pastorale des Prieurés

Place Albert Ier, 3
7170 Fayt-lez-Manage.

E-mail: info.prieures@gmail.com

Notre communauté

Notre Unité recouvre les communes de Chapelle-lez-Herlaimont, Manage et Seneffe. Composée de 16 paroisses pour environ 47000 habitants, elle est située dans la région du Centre.